A Belfort, les cadets de la défense récupèrent leur paquetage

C’est un projet qui permet à des jeunes de s’immerger dans le monde militaire. Les 25 premiers cadets de la défense ont été accueillis ce mercredi à la caserne Friederich de Belfort, quartier de la Miotte. Ce projet est né d‘un partenariat armée-éducation nationale.

Deux cadets de la défense avec leur nouvelle tenue ce mercredi © Radio France – Nicolas Wilhelm

 

Belfort, France

L’objectif, c’est d’inculquer ou de réapprendre les valeurs de respect, de discipline et de cohésion. Très utile en particulier pour les jeunes en décrochage scolaire ou qui pose problème (violences, discipline, ….).  Les jeunes accueillis ce mercredi sont essentiellement des élèves de 3ème comme Max 14 ans. Quand les militaires sont venus expliquer le projet au collège Vauban de Belfort ou il est scolarisé, il a tout de suite été intéressé.  » J’ai envie de découvrir la vie dans la caserne, les activités, les grades, le salue » explique le jeune homme curieux de tout.

En treillis et tenue de combat

Après une première présentation des lieux, Max et ses camarades ont récupéré leur paquetage ce mercredi : treillis, rangers, tenue de combat et de sport. Ils seront accueillis un mercredi sur deux pendant trois heures. 15 séances sont programmées d’ici la fin de l’année scolaire avec à chaque fois 1h30 d’instruction civique et 1h30 de sport. Les jeunes vont apprendre l’organisation de l’armée française, le rôle des institutions comme l’assemblée nationale. Et travailleront sur le devoir de mémoire avec une marche sur le camp de concentration  du Struthof en Alsace.

Des collégiens en mode découverte ou recadrage

Certains jeunes sont là parce qu’ils ont besoin d’être « recadré ».  » Nous avons des valeurs communes avec l’armée. Pour les jeunes en difficultés scolaires, c’est intéressant d’acquérir une discipline, des règles comme la ponctualité, le respect de la hiérarchie, des ordres,  la solidarité ou encore la fraternité. On a un peu tous les profils.  Les bons élèves eux ont envie de découvrir cet univers et ses règles » explique Paul Delagrange, C.P. E (Conseiller Principal d’Education) au collège Vauban de Belfort. Dix de ses élèves se sont portés volontaires pour devenir cadets de la défense.  

Une partie des collégiens accueillis dans la cour de la caserne Friederich ce mercredi © Radio France – Nicolas Wilhelm

 

L’armée cultive aussi l’esprit de groupe qu’elle veut transmettre à ces jeunes.  » Il y aura toujours des gens qui  vont tirer les jeunes vers le haut. Celui qui est en difficulté et que l’on responsabilise en lui confiant des missions, ça lui fait pousser des ailes. Il se sentira un peu chef et prendra confiance en lui » indique le Lieutenant Colonel Petey, délégué militaire départemental adjoint du Territoire de Belfort.

Des élèves risquent l’exclusion de leur collège s’ils ne changent pas

Certains travaillent très bien à l’école et n’ont pas de problèmes de comportement. D’autres ont besoin d’être « recadré ». Nathalie Greusard, C.P.E au collège Châteaudunde Belfort a accompagné six de ses élèves ce mercredi. dont une jeune fille qu’elle a poussé en accord avec sa famille.  » Elle ne comprenait plus trop les règles de vie au collège. Elle doit réapprendre à vivre en équipe sans être une meneuse, corriger certaines attitudes. Au niveau de la famille, il y a aussi du cadre à remettre. Cela peut lui éviter une sanction comme l’exclusion du collège« . Cette jeune fille était un peu déboussolée avec le treillis sur le dos.  » On va faire du sport, apprendre des règles. Ce que ça peut m’apporter ? Je ne sais pas. Apprendre plus de discipline, plus de règles de vie » indique la jeune fille.

En France, huit casernes participent au projet cadets de la défense. Belfort est la deuxième du Grand Est après Verdun dans la Meuse

 

Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *