Remise des diplômes du Brevet

Read Time:2 Minute, 33 Second

Remise de diplômes du Brevet au Collège Vauban & au Collège Rimbaud

title-1447525333-2

Il étaient en 3e en 2014-2015 et sont, depuis la rentrée de septembre, passés à autre chose. Mais si l’obtention du brevet en juin leur semble déjà loin, tous les diplômés, à quelques exceptions, ont retrouvé leur ancien collège, Rimbaud ou Vauban, jeudi soir, pour recevoir le document officiel.

Celui-ci vient juste d’arriver dans les établissements scolaires, avec les notes, et représente le premier diplôme de tout élève scolarisé en France. « Depuis six ans, on tient à marquer le coup », remarque Philippe Naas, principal du collège Rimbaud, qui a remis le fameux papier à 83 de ses anciens élèves.

Un « premier indicateur de réussite de l’élève »

Ils ont été 83 % (soit 83 sur 100 élèves) à obtenir ce diplôme, « nous sommes un peu au-dessus de la moyenne départementale, de 82,4 % », et un peu en-deça de la moyenne académique, à 85 %. « Pour les lycéens, c’est le premier examen, mais c’est loin d’être le dernier. » Et Rimbaud totalise 68 % de mentions, « exceptionnel par rapport à d’autres établissements », dont 26 ont eu un « très bien ».

Tous les collèges connaissent l’évolution pédagogique de leurs anciens troisièmes. À Rimbaud, 77 % sont partis en filière générale ou technologique.

Mais ce que regardera Philippe Naas dans quelques mois, c’est le taux de passage des anciens de Rimbaud en première. Il pourra ainsi mesurer si le travail de l’équipe pédagogique à l’obtention de l’examen a porté ses fruits. Car « pour avoir le brevet, il faut quand même avoir validé le socle commun de compétences ».

title-1447525333-1

Le DNB n’est donc pas un « examen au rabais », comme certains pédagogues semblent régulièrement le penser.

Au collège Vauban, c’est l’année record avec 90 % de réussite. Difficile, pour le principal Jean-Jacques Fito, de faire mieux, avec 66 % de mentions parmi 81 diplômés, généraux et professionnels – le DNB est aussi un diplôme professionnel, plus rare.

73 % de ses élèves sont devenus lycéens généraux ou technologiques et à 90 %, ils se sont retrouvés jeudi soir avec leurs parents pour récupérer le fameux papier, « document unique, sans duplicata possible, qu’on est susceptible de vous demander à l’avenir ».

Pour Jean-Jacques Fito, plusieurs indicateurs montrent l’efficacité de l’équipe pédagogique : le nombre de mentions, « qui prouve la qualité du parcours proposé, d’autant que nous sommes expérimentateurs sur l’orientation », et les innovations pédagogiques mises en place, « comme les projets lettres ou maths, par groupes de niveau, ou les dispositifs turbo. On espère se maintenir à un niveau identique en 2015-2016 ». Le principal de Vauban concède aussi que ce diplôme est primordial : « Il est pour les élèves le premier marqueur de réussite. C’est leur premier examen, dans les conditions réelles de ce qu’ils vivront au bac, et il valorise leur effort ».

title-1447525333-2

 

La seconde est, en matière d’examen, une année de répit. Quoique : dans quelques semaines, ces élèves vont devoir décider de leur série au bac.

Karine FRELIN – Est Républicain

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *