L’école en marche, Le bien-être scolaire

Read Time:2 Minute, 3 Second

Le climat scolaire, priorité de l’Éducation nationale. Et l’académie de Besançon à la pointe de la réflexion sur le sujet. Un groupe de travail a été créé. Et une brochure a été éditée à l’attention des chefs d’établissement. « Agir sur le climat scolaire » donne les premières clés.

ac7fa8_16eb7831ec8c4dd99cfe331a6fd29ec8.jpg_srb_p_516_321_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srb

Agir sur le climat en Franche-Comté, c’est aussi de très belles expérimentations. Le collège Vauban de Belfort, classé en zone d’éducation prioritaire, vit une transformation importante depuis quelques années. Le travail engagé a permis non seulement de travailler sur le climat, mais surtout d’aller plus loin. « Et nous engager autour de la notion de bien-être », explique Jean-Jacques Fito, le principal.

Le chemin a été long. « Il faut dire que le collège souffrait d’un manque d’attractivité lié à des représentations erronées. Le taux d’évitement était important. Nous avons commencé par travailler sur notre image, notre rayonnement, le sentiment de cohésion, la mixité sociale favorable à la réussite scolaire. »

« Nous avons également bénéficié de l’implication des collectivités pour faire évoluer notre bâti, du soutien de l’académie et de l’inspection, ainsi que de l’implication des équipes. »

ac7fa8_9ebc261b319b4762ad5c343525fa4143.jpg_srb_p_515_346_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srb

Les conditions réunies, il restait à mettre en place des dispositifs susceptibles de faire évoluer les choses. Parmi les nouveautés de la rentrée 2014, citons le dispositif « courte échelle » : il s’agit de faciliter l’entrée et l’adaptation au collège pour les élèves de sixième ou ceux nouvellement inscrits. Comment ? Par un tutorat entre élèves sur la base du volontariat. Autre dispositif, baptisé « turbo », qui permet des heures de soutien en mathématiques et en français.

Dans le cadre de l’année de l’égalité, le collège a mis en place le projet « Place de la République » afin de renforcer l’accès à la citoyenneté des élèves.

 « Nous avons aussi mis l’accent sur les parcours artistiques et culturels, de la sixième à la troisième. Au-delà des moyens d’expression, ces ateliers sont de véritables points d’accroche pour certains élèves qui n’ont peut-être pas de bons résultats et se découvrent un talent. » De quoi faire évoluer l’image qu’un enfant peut avoir de lui-même. Au collège Vauban, il y a même des ateliers sur l’estime de soi. Le collège avance. Et cela se sait. « Le taux d’attractivité est passé de 54 % en 2011 à 84 % à la rentrée de 2014. »

Éric DAVIATTE – Est Républicain

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *