Objectif : «600 licenciés» maintenu pour le comité départemental de tennis de table.

L’assemblée générale du comité départemental 90 de tennis de table s’est tenue jeudi soir au collège Vauban de Belfort. L’établissement scolaire, dirigé par Jean-Jacques Fito, accueille en effet une section sportive tennis de table dont la notoriété va crescendo depuis sa création il y a quatre ans.

Le président du CD 90 Jean-Noël Martin (troisième en partant de la gauche) a mené la réunion annuelle rehaussée par la présence de Rémi Monneret, président régional (à sa gauche).
Le président du CD 90 Jean-Noël Martin (troisième en partant de la gauche) a mené la réunion annuelle rehaussée par la présence de Rémi Monneret, président régional (à sa gauche).

Pascal Labbaye, conseiller technique départemental, a énoncé quelques chiffres éloquents qui démontrent la qualité du travail effectué : le Territoire de Belfort est devenu un département réputé pour la formation dispensée en direction des jeunes, qui obtiennent des résultats remarquables. Il faut préciser que les meilleurs d’entre eux s’entraînent entre 10 et 14 heures par semaine, leurs clubs respectifs étant alors relayés par le centre de perfectionnement sportif (CPS) ou par le Pôle espoir implanté au collège Vauban. Aurélie Lemeri, Flora Matranga, Lisa Trotta, Alexis Petey, Pierrick Crenn, Marco Libor ou Loevan Gueguen ont acquis grâce à ces diverses structures un niveau enviable, proche du sommet de la pyramide française pour certains.

Loin de se contenter de ces bilans particulièrement brillants, Jean-Noël Martin, président du CD 90, a déploré que la barre des 600 licenciés fixée pour la fin de l’olympiade n’ait pu être atteinte. L’objectif demeurera prioritaire pour les quatre ans à venir, tout comme celui de la création d’une salle spécifique.

Face aux représentants des 13 clubs terrifortains, il s’est voulu mobilisateur. « Chaque club a son avenir entre les mains. Ces résultats sportifs font notre fierté mais il faut toujours garder en mémoire le travail consenti en amont. J’aime profondément le ping. Continuons à le faire vivre », a-t-il déclaré, ayant au passage une pensée pour le regretté André Freschet, président fondateur du comité départemental.

La passion de Jean-Noël Martin, largement ancrée, l’a conduit à repartir pour un bail. Élu jeudi soir, il présidera à nouveau le CD 90, secondé par Philippe Cece à la trésorerie et par Michel Lemercier au secrétariat.

Est Républicain – 13.09.2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *