Le collège Vauban de Belfort à l’heure US

 

Douze élèves de la Woods Academy, une école près de Washington, sont pour quelques jours à Belfort. Ils sont venus rendre visite aux élèves de la classe internationale du collège Vauban qui, depuis deux ans, suivent une partie de leurs cours en anglais.

Cela fait deux ans que les équipes des deux établissements préparaient ça. Depuis ce lundi, douze élèves et deux professeurs de la Woods Academy, une école près de Washington, sont à Belfort. Ils sont venus rendre visite aux collégiens scolarisés en 6e et 5e dans la classe internationale américaine du collège Vauban. Une classe dont les élèves suivent une partie de leur cursus en anglais. C’est la première fois qu’un tel échange est organisé.

 

« En fait, nos quotidiens sont assez similaires »

Les adolescents américains, qui sont logés jusqu’à vendredi dans les familles de leurs correspondants français, ont donc pu échanger pour la première fois « en vrai » avec leurs camarades, après plusieurs mois de correspondance via les mails et les réseaux sociaux. C’est le cas de Juliette, 12 ans, la française et de Maddie, 13 ans, l’américaine: « J’ai appris plein de choses sur sa vie et son quotidien, notamment sur sa vie dans son collège« , explique ainsi Juliette, « C’est super intéressant ». « On s’est rendues compte que nos quotidiens étaient assez similaires. Notre façon de se lever le matin, les choses qu’on aime en dehors de l’école et puis on écoute la même musique comme Talot Swift ou Ariana Grande ».

Les élèves français devraient partir aux Etats-Unis en 2018

« C’est vraiment très enrichissant pour eux » explique Kimberley, la professeur de français de la Woods Academy: « De venir, jeune comme ça, ça ouvre un peu l’esprit. De voir d’autres perspectives, d’autres modes de vie. Et puis bien sûr pratiquer la langue avec une famille française. C’est super« . Satisfaction également pour Jacques Fitot, le principal du collège Vauban, qui a trouvé ainsi un partenaire aux Etats-Unis: « Nous pourrons ainsi organiser des échanges sur le long terme. D’ailleurs nos élèves de la classe internationale vont partir là bas sans doute au cours de l’année 2018″.

Prochain challenge pour le principal: trouver un lycée partenaire sur le Territoire de Belfort, pour que la classe internationale puisse aller jusqu’au Bac.

Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *